Nous avons détecté que vous utilisez un navigateur obsolète. Cela vous empêchera d'accéder à certaines fonctions. Mettre votre navigateur à jour

ENGIE reçoit une certification pour ses installations et laboratoire de 3D print

L’organisme d’audit indépendant, Lloyd’s Register, a remis à ENGIE une certification de qualité pour ses installations de fabrication « additive » (ou impression 3D) et son laboratoire de poudres.

Cette réussite revient d’une part à ENGIE Laborelec, le centre de recherche et d’expertise d’ENGIE pour la production, le transport et la distribution d’électricité et d’autre part, à ENGIE Fabricom, l’entité d’ENGIE spécialisée dans la conception, la réalisation et la maintenance des installations et services multitechniques.

ENGIE Laborelec est l’un des premiers laboratoires de poudres au monde à obtenir cette certification pour un alliage de fabrication « additive ». Et ce, après un audit et une évaluation de l’équipement, du personnel, des processus et des procédures du laboratoire par Milena Matijasevic-Clarke, experte chez Lloyd’s Register. La reconnaissance de la qualité de l’installation a été accordée à l’atelier mécanique d’ENGIE Fabricom de Zwijndrecht. Pour ENGIE, cette reconnaissance est une étape majeure vers la validation et la certification de composants haut de gamme.

ENGIE 3D printer

La combinaison de l’expertise d’ENGIE Laborelec et d’ENGIE Fabricom garantit la stabilité du procédé et la répétabilité de leur premier alliage (acier inoxydable SLM316L fondu au laser sélectif), de la matière première en poudre à la production-AM, sous conditions mécaniques, a convaincu l’experte du Lloyd’s Register:

«ENGIE Laborelec et ENGIE Fabricom étaient bien préparés pour l’audit avec une équipe extrêmement professionnelle et pragmatique, qui avait une connaissance approfondie du procédé de fusion en lit de poudre » explique Mme Matijasevic-Clarke. « C’est un résultat formidable et bien mérité, qui donne à l’entreprise une longueur d’avance pour ce qui concerne la certification future des composants.»

«Grâce à des contrôles rigoureux, les laboratoires peuvent réduire les variabilités, ce qui assure constamment la qualité des résultats, tandis que des processus et des procédures éprouvés signifient que toute personne prenant ses fonctions dans l’usine reçoit une formation et des instructions de travail claires, ce qui est précieux pour toute organisation.»

ENGIE laboratoire

Coralie Goffin, Director Centralized Generation Department chez ENGIE Laborelec explique : « La fabrication « additive » est une technologie qui est là pour rester, avec des applications dans de nombreux secteurs, y compris celui de l’énergie – une industrie clé pour nous. Cette certification démontre notre expertise dans les multiples facettes de la technologie SLM et notre engagement pour l’excellence de la qualité. »

Pieter Hertogs, Section Manager Maintenance, Services & Products chez ENGIE Fabricom à Zwijndrecht ajoute :« Avec Lloyd’s Register comme partenaire contribuant au travail de fabrication d’additifs de haute qualité, nous sommes confiants que celui-ci fera bientôt partie intégrante des offres de services haut de gamme du Groupe ENGIE destinées aux autres sociétés du groupe et à nos nombreux clients industriels, pour les aider à préparer l’avenir et à ajouter de la valeur à leurs processus et activités commerciales. »

Lloyd’s Register et ENGIE Laborelec travaillent ensemble depuis trois ans dans le cadre d’un projet industriel mené conjointement par Lloyd’s Register et The Welding Institute. Les deux organisations travaillent actuellement à la certification de composants pour de nouveaux matériaux.

Appuyer sur Entrée ou cliquer sur la flèche pour lancer la recherche Appuyer sur Entrée pour lancer la recherche

Icône de recherche

Recherchez-vous...?